fbpx
Agence de photographie Corporate

Une expérience reconnue en production d’images dans les domaines les plus exigeants. Des photographes présents dans les plus grandes villes françaises et internationales. Une équipe 100% dédiée à la valorisation de vos projets !

17 rue Louise Michel
92300 Levallois-Perret

Fl Pi

Interview croisée Abaca Corporate x Studio Le Carré

Interview croisée Abaca Corporate x Studio Le Carré

Rencontre virtuelle (covid oblige) entre Marc Selle, directeur du service corporate de l’agence de photographie Abaca et Etienne Ruggeri directeur de l’agence Studio Le Carré.

 

Depuis combien de temps vous connaissez-vous ?

 

Marc : Nous nous sommes rencontrés en 2014, l’agence Abaca travaillait déjà avec le groupe Accorhotels et recherchait de nouveaux photographes pour travailler sur le brief photographique de la marque Novotel. C’était un brief qui était assez compliqué à aborder photographiquement. Il fallait une solide maitrise technique et savoir faire des photos d’archi et des photos lifestyle.

Etienne : A l‘époque je faisais très peu de photos d’hôtellerie mais c’est un domaine qui m’intéressait beaucoup. C’était un brief qui me correspondait parfaitement. J’adore les contraintes de ce genre de brief, et travailler le comportement de la lumière m’intéresse beaucoup. Le brief correspondait à 100% à ce que l’on aimait faire au Studio Le Carré.

Qu’est-ce qui vous rapproche ?

Marc : Une vision commune de notre métier ! La question du relationnel est importante, ce petit plus qui fait que ça fonctionne et que l’on se comprend tout de suite. C’est pour nous un gage de rapidité et de service vis-à-vis du client. C’est essentiel de travailler avec des photographes de confiance car ils sont le relais d’Abaca Corporate sur le shooting. Etienne a su facilement se mettre à notre place et comprendre nos enjeux et nos problématiques. Entre agences on a su se comprendre.

Etienne : Oui je suis photographe mais je suis aussi directeur d’un studio photo donc j’ai su comprendre votre problématique de devoir travailler selon des cahiers des charges stricts et de l’attitude à avoir face au client.

Marc : C’est un aspect essentiel dans notre relation, avoir cette confiance.  On a trouvé avec votre agence de multiples compétences autant relationnelles que techniques. Réussir à trouver un photographe qui est capable de faire de la photo d’architecture, des portraits, et du culinaire ce n’est pas évident. La complexité du travail demandé parfois nécessite d’être compétent sur plusieurs plans.  Et vous avez également une vraie force d’adaptation.

Etienne : Au Studio Le Carré on travaille beaucoup en évènementiel entreprise et cela nous a donné l’habitude d’être réactifs et de toujours savoir rebondir face aux imprévus. Un reportage photo même si on le prépare bien tout ne se passe pas toujours comme prévu.

Quel regard portez-vous sur l’évolution du métier ces 10 dernières années ?

Etienne : l’appareil photo s’est transformé en téléphone pour beaucoup, aujourd’hui tout le monde est photographe, l’accessibilité à la qualité est beaucoup plus facile qu’avant. En tant que professionnel on doit proposer une qualité toujours plus grande et prendre le pas sur les personnes qui ne sont photographes, et cela avec un tarif  attractif. Le défi est là.

Marc : effectivement je voulais ajouter aussi le nombre d’acteurs toujours croissant dans notre métier qui nous pousse à nous upgrader constamment sur de la technique, la qualité, le service. De nouveaux acteurs sont également apparus, avec des offres low cost et un service « d’ubérisation » de la photo. À nous, face à ces agences, de nous positionner de manière différente sur le secteur de la photo, garder une qualité et un service qui ne peut être égalé. Cela nous pousse à renforcer notre positionnement, c’est-à-dire la qualité, le luxe à un prix abordable. Mettre en avant nos photographes et notre savoir-faire, se présenter comme des artisans de l’image.

En quoi la photo d’entreprise est un challenge ?

Etienne : Photographier des personnes qui ont besoin de photos mais qui n’ont pas forcément envie d’être pris en photo !  Lorsque tu fais des portraits en entreprise, tu fais parfois face à des personnes qui n’ont pas l’habitude et qui n’aiment pas être photographiés. Notre boulot, c’est de mettre à l’aise ces personnes et qu’elles finissent la séance photo avec le sourire. Un autre défi de la photo en entreprise c’est l’environnement dans lequel on doit faire les photos. On travaille dans des lieux qui ne sont pas faits pour un shooting photo. On peut se retrouver dans des usines au milieu des gens qui travaillent. Il faut faire le reportage photo en étant discret sans les gêner. Ou bien, on peut être amené à faire des portraits dans des bureaux avec un fond qui n’est pas adapté, il y a le petit bazar de chacun sur les bureaux et il faut transformer cela en fond photo esthétique.

En fait, faire de la photo en entreprise est un challenge à part entière ! Tu es décorateur, psychologue, tu dois savoir tout faire ! Et bien souvent le sourire fait beaucoup.

Racontez-nous un souvenir d’un shooting commun

Marc : Les shootings ensemble sont nombreux ! C’est difficile de n’évoquer qu’un souvenir ! Peut-être que les plus marquants car un peu exceptionnels, ce sont les shootings que nous avons fait ensemble aux Émirats. Nous vous avions sollicité pour photographier 3 hôtels à Fujaïrah, Adagio, Ibis et Novotel.

Etienne : Oui depuis 2014 on a l’habitude d’aller à Dubaï pour faire des prestations photo. Les équipes d’Abaca Corporate étaient au courant de notre présence régulière à Dubaï et nous ont proposé les shootings des Novotel, ibis et Adagio Fujaïrah.

Là-bas les hôtels sont immenses, ils ont une dimension qu’on ne voit pas en France. Nous avons fait 7 jours de mission. Ces shootings ont vraiment été marquants. Les équipes des hôtels étaient super, ils nous ont beaucoup aidé et ont été très investis dans l’organisation du shooting. Grâce à eux les conditions de travail ont vraiment été agréable. La chaleur par contre a vraiment été compliquée. Faire les photos de piscine en plein soleil par 40 degrés par exemple, c’était vraiment difficile. Tout le monde s’imagine que le métier de photographe est cool car tu photographies des mannequins au bord d’une piscine sauf que la réalité c’est qu’il fait 40 degrés et que tu travailles habillé, en plein soleil, et c’est le mannequin qui sirote un cocktail pour le shooting, pas toi !

Depuis un an nous vivons sous la coupe de l’épidémie du Covid 19. Ça a changé quoi ?

 Etienne : Cette période m’a apporté du temps car on est un studio photo ouvert 7j/7 et j’ai pu cette dernière année consacrer mon temps à développer des idées. J’ai sans cesse envie de produire et de créer, le confinement m’a donné du temps pour faire le tour de toutes les idées que j’avais de côté afin de continuer à construire le futur de Studio Le Carré. Mais malgré tout c’est une période qui fait peur… Quand on est chef d’entreprise et que l’on voit son chiffre d’affaires diminuer car tout s’arrête c’est inquiétant.

On a perdu beaucoup de prestations en évènementiel entreprise. On espère que dans les prochains mois on va être sollicité pour des évènements plus petits. Les entreprises vont avoir besoin d’organiser des choses pour ressouder les équipes et constituer du lien même si elles ont moins de moyens financiers.

 

Marc : Je pense que cela va être encore compliqué pendant une année, jusqu’à l’adoption des nouveaux budgets. Je suis d’accord sur le fait que les gens vont avoir besoin de ressouder les relations au sein des entreprises. A cause de cette crise sanitaire, il y a également un phénomène inédit de personnes qui ont été embauchées mais qui n’ont jamais travaillé en présentiel. Ce sont également de nouvelles personnes qu’il faudra photographier quand ils intégreront physiquement leur entreprise.

Chez Abaca durant cette dernière année il a fallu se réinventer et approfondir certains aspects de notre fonctionnement. Nous en avons profité pour réfléchir à notre communication digitale, nous avons accentué notre présence sur les réseaux sociaux. Dans cette période de télétravail il faut faire attention à garder le contact avec nos clients malgré la distance.

Si vous deviez définir votre métier en 3 mots ?

Marc : Service, service, et qualité !

Etienne : Originalité qualité et sourire

Quels sont vos prochains projets  ?

Marc : Nous cherchons à développer la photographie culinaire. C’est un domaine de la photographie assez technique qui demande une vraie maitrise. Nous avons organisé de beaux projets avec la marque Mercure et M6 Digital. Nous avons photographié des chefs cuisiniers et valorisé leur savoir-faire. C’est un aspect de la photographie en entreprise qui nous tient à coeur, raconter et valoriser par l’image un savoir-faire.

Etienne : Au Studio Le Carré, nous avons entamé un travail en collaboration avec des marques de la grande distribution qui souhaitent valoriser les producteurs locaux . Dans ce contexte actuel, on a besoin de rétablir de la proximité car nous sommes tous en manque de contact humain. Notre travail photographique y contribue. La photo capte l’attention, elle suscite l’émotion. Elle permet de raconter des histoires.

L’ensemble des équipes d’Abaca Corporate restent mobilisées et prêtes à organiser vos shootings photo dans le respect des règles sanitaires.

Vous aussi faites appel au professionalisme d’Abaca Corporate et demandez-nous un devis adapté à votre projet photo.

https://abacapress.com/